CDRI Bourse : #2 Le Saint-Graal

Retranscription texte de la video CDRI Bourse : #2 Le Saint-Graal

Aujourd’hui, je vais vous révéler le nom du Saint-Graal que j’ai évoqué dans la vidéo précédente.

4 000€ et 1 000 heures de travail

Vers la fin de ma première année d’école de commerce, je me rends à un mini séminaire organisé par un professeur de finance ainsi qu’un ancien élève ayant passée avec succès la certification dont je vais vous parler. Il la vend excellemment bien. Je me pose alors plein de questions : dois-je le faire ou ne pas le faire ? Comment vais-je faire pour maîtriser l’anglais de la finance alors que je ne maîtrise même pas encore l’anglais basique ? Comment vais-je la financer ? Comment vais-je trouver le temps de la travailler en plus de mes études et mes stages obligatoires ? Il faut en effet compter au minimum 4 000 € et plus de 1 000 heures de travail. Je me dis alors qui ne tente rien n’a rien. Après tout, il s’agit de la certification la plus reconnue et la plus dure à réussir en finance. Eh oui, vous l’aurez compris, le Saint-Graal n’est autre qu’une certification nommée CFA pour Chartered Financial Analyst. D’après le CFA Institute, l’organisme certificateur, seulement 20% des candidats parviennent au bout de la certification.

500 heures pour le premier niveau

Je trouve sur Internet des cours gratuits du CFA et je teste mon envie d’apprendre pendant trois mois. En septembre 2010, je décide de me lancer dans cette certification et je paye environ 1100 € pour m’inscrire au premier niveau avec l’argent que j’ai économisé pendant mon stage de première année. Je me lance alors dans une course contre la montre car l’examen étant en décembre 2010, je n’ai que trois mois pour maîtriser l’anglais de la finance et le contenu du premier niveau du CFA. Je passe un nombre incalculable d’heures à souligner tous les mots que je ne comprends pas, à les traduire et à chercher leur définition en français. Si le chapitre sur la valeur temps de l’argent me paraît relativement simple, la compréhension des états financiers en anglais m’est relativement difficile. Je pense avoir passé au minimum 500 heures à travailler ce niveau du CFA.

Un examen stressant

La veille de l’examen, je stresse énormément car c’est la première fois que j’ai travaillée autant pour un examen. Je fais une nuit blanche. Au final, le lendemain, je réussis aussi bien le matin que l’après-midi à terminer l’épreuve de trois heures en deux heures. Ça me permet de faire une sieste d’une heure durant l’examen. Je doute de moi, je me dis que je n’ai pas été à la hauteur et que j’ai forcément raté cet examen.

Résultats exceptionnels

Au final, le 25 janvier 2011, j’obtiens la réponse à toutes mes interrogations : les résultats sont tombés. J’obtiens d’excellents résultats dans neuf catégories sur dix. Ça y est j’ai enfin réussi le premier examen pour lequel j’ai réellement travaillé. Je suis extrêmement fier de moi car mon pari de passer les trois niveaux du CFA ainsi qu’une certification avant d’être diplômé de mon école de commerce pourrait être réalisable. Alors est ce que je vais réussir le deuxième niveau du CFA auquel je me suis inscris immédiatement ?

Je vous dis à très bientôt pour un prochain carnet de route. Salut à tous.

Lien vers le 1er carnet de route intitulé CDRI Bourse : #1 La Révélation

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

About the author 

Félix Brunotte

Félix BRUNOTTE, CFA, FRM est un analyste financier certifié par le CFA institute, l'institut des analystes financiers certifiés, et GARP, l'association mondiale des professionnels du risque. Il a plus de cinq années d'expériences dans l'analyse des entreprises côté en bourse dans un fonds d'investissement à la Warren Buffett et la première société de recherche indépendante en action en Europe.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>